Ciarra, Dennis, Léon et les autres

les tempêtes défilent

sans cesse en ce début d’année et grignotent inexorablement notre île. Même si pour le moment il n’y a rien de comparable avec la triste XINTHIA ( il y a déjà 10 ans), la situation est néanmoins préoccupante.

Toutes les côtes de l’ile ne sont pas impactées de la même façon et c’est sur la commune de la Guérinière que les dégâts sont le plus visibles.

Dune de la Court : au niveau des moulins la dune a connu un recul et une protection en enrochements sera réalisée immédiatement ;

Au niveau du boulevard de l’océan ( c’est le petit boulevard qui longe la mer à la Guérinière et qui démarre à la plage de la Cantine jusqu’au centre du Bourg. Depuis des années le sable avait recouvert la digue formant une dune. J’ai le souvenir qu’autrefois nous marchions sur cette digue. La mer à repris le sable déposé au fil des années découvrant à certains endroits la digue ou faisant reculer le trait de côte ( vers les Blockauss) .

La plage de la Cantine c’est la plage des Blockauss, là aussi la dune a reculé mais plus spectaculaire encore un pavage datant de 1839 a été re-découvert.

Ce pavage appelé  » Perre » s’étendait sous la plage, il se prolonge vers la mer mais je peux pas vous dire jusqu’ou il s’étendait en allant vers le large, ni si il rejoignait la route. Un enrochement a immédiatement été posé pour stabiliser la dune.

Du coté de l’Epine, la dune est constamment re-ensablée mais pas de dégats visibles.

Sur la plage de Barbâtre j’avais rarement vue la mer aussi haute puisqu’elle arrivait au pied de la dune et même un peu plus !

Aujourd’hui nous espérons vraiment que le temps sera clément la semaine prochaine car une série de grandes marées est prévue entre lundi et vendredi avec des coefficient entre100 et 117 mercredi ….


Laisser un commentaire