Je désencombre ma maison …. je recycle

je désencombre ma maison …. je recycle

240_F_195541643_PO1U3KvtWjv0pfQP3glOS4jTHu3w6FLL

Pas de prise de conscience écologique sans une petite (ou une grande revue) de  notre intérieur.  Désencombrer sa maison, ça veut dire quoi  ? Vous avez certainement  lu et vu ces derniers mois de nombreux articles  sur le sujet et dans  la série d’articles que je vous propose  sur l’écologie le « désencombrement »  à sa place.

Il s’agit tout simplement de trier, donner, recycler  et  jeter en dernier recours tout ce qui encombre  votre maison. De la cave au grenier, de la chambre à la salle de bains, du salon à la bibliothèque, tout y passe. Cette méthode respectueuse de l’environnement   en plus de vous faire gagner de la place et du temps ( moins de ménage) vous apporte une grande sérénité.

Par quoi commencer ?

Si le fait de vous jeter dans l’aventure vous stresse, je vous invite à commencer par un tiroir. Vous savez celui   dans lequel  on met tout !  les piles électriques usagées ( comme si elles allaient se recharger par miracle ), des papiers et factures ( qui ont leur place à part), de petits outils  (genre clé Allen du dernier meuble  que vous avez monté),   un tas de choses  que l’on  se refuse à jeter ou à ranger par flemme, par crainte  ou que sais-je.

Ensuite passez aux choses sérieuses.

  • La cuisine :
  1. dans le placard à épicerie,   tout est ‘il   encore consommable ? Les dates de péremption des aliments   peuvent être rallongées sans  problème, j’ai même suivi une émission dans laquelle il était question de les supprimer ! les paquets de riz, de pâtes, de lentilles ouverts  à moitié . Ne serait-il pas plus judicieux de les acheter à l’avenir en vrac  et les stocker dans de jolis  pots en verre ? ( économie d’emballage, c’est bon pour la planète)
  2. la vaisselle :   ébréchée  que vous cachez au fond du placard et que de toute façon vous ne ressortirez plus.  La collection de verre à moutarde ! les poêles rayées, les robots  que vous n’utilisez plus. Tout cela  peut partir   à la déchèterie,   ou  à la revente, voir en vide-grenier pour les robots ménagers.
  • le salon :
  1. la bibliothèque :  même si vous adorez les livres,  à part les belles collections et quelques  exemplaires auxquels vous tenez,  pensez-vous vraiment que ces rayonnages de livres de poches et autres   sont indispensables ? Il feront le bonheur d’autres lecteurs.  Renseignez-vous  dans votre commune pour les offrir à la bibliothèque ou à une association. On voit également fleurir   par endroit ( il y en a à Barbâtre  ) de petites cabines    en libre service ou l’on peut  déposer  et prendre des livres. Voilà une initiative intelligente.
  2. la table du salon : encombrée  de revues, de publicités, de journaux ….  que l’on pose là en attendant d’avoir un moment pour les lire, et qui s’accumulent faute d’avoir pris   le temps justement !
  3. le coin télé :  Vous avez certainement encore  des cassettes vidéos que vous ne lirez plus faute de magnétoscope , des collections de   films en CD  que vous ne visionnez jamais. A l’heure de Netflix,  et des replays , vous pouvez certainement désencombrer ce coin de la maison.
  • la chambre : une chambre claire et bien rangée, juste pour dormir !
  1. les placards :  voilà un  endroit où  vous risquez de passer du temps  à ranger !  entre  les vêtements que vous ne mettez plus car vous avez changé de taille ( et franchement vous avez peu de chance de les reporter),  ceux qui ne sont plus à la mode,  ceux que vous ne  supportez plus car  vous les avez trop vus mais ils sont de bonnes qualités, sans oublier ceux qui vous viennent de  quelqu’un que vous aimez ou que vous avez aimé  ….. les raisons sont nombreuses pour éviter de faire le vide. Vous allez me répondre que la mode est un éternel recommencement et qu’un jour  vous serez  heureuse de les ressortir ! sauf que, vous ne les ressortez jamais.  Là aussi,   donnez  aux associations ou vendez  sur les vide-greniers et  pour les vêtements « sentimentaux »   faites des cartons,  peut être qu’un jour vous serez prête  à les laisser partir.
  2.  le chevet :  bien souvent  trop encombré  ….  bouquins, lunettes,   photos,  médicaments, bouteille d’eau, smartphone…..  on trouve trop de chose     entassés  sur un si petit espace.
  3. la chaise  ou le serviteur :  pour les habits que vous remettrez le lendemains oui ….. mais pour ceux qui s’entassent là depuis quelques jours, il faut faire quelque chose.
  4. le linge de maison :  vous avez peut-être hérité  de vos parents des draps  anciens  en toile « métis » que vous n’utilisez jamais, car trop difficile  à repasser et plus  à la mode. Plutôt que d’en faire des chiffons ou de les jeter,  penser à les donner à des  créateurs , couturières qui les recyclerons. De même pour les torchons ou serviettes de table, vous pouvez les utiliser comme  Furoshiki ( l’art d’emballer à la japonaise pour éviter  les emballages papiers et plastiques). Je vous en parlerai dans un prochain article.
  • la salle de bains :  aïe !  petite pièce  mais gros travail en perspective.  Le tri s’impose entre  les médicaments à rendre à la pharmacie, les pots et tubes de crèmes   ouverts depuis trop longtemps, les maquillages  que vous  l’utilisez jamais . Dans cette pièce à part  la restitution  en pharmacie, c’est poubelle !     

 

A  qui donner ?

Pour se débarrasser des objets superflus, il ne faut pas hésiter à demander autour de soi si cela peut servir. De nombreuses associations, comme Emmaüs, peuvent récupérer des vêtements ainsi que des meubles. Des sites Internet tels que donnons.org ou encore recupe.net permettent de donner vos objets à des particuliers qui viennent jusqu’à votre domicile les récupérer.

 

Que deviennent les  matières recylcées ?

  • le verre : contrairement au papier, le verre se recycle à 100 %  et à l’infini sans perdre ses qualités.( Ce n’est pas le cas des faïences, porcelaine et verre de cuisson).   Recycler le verre permet d’économiser les  ressources naturelles : sable et calcaire, eau
  • le papier : journaux, cartons,  papiers se recyclent; Après traitement   ils seront transformés  en  fibres courtes et fines pour la réalisation du papier hygiénique et des mouchoirs. En carton ondulé et en  papier journal ( cela représente 80% des journaux)
  • les déchets ménagers : épluchures de légumes,  coquilles d’oeufs, marc de café …  si vous avez la chance d’avoir un jardin, c’est le moment de fabriquer votre compost qui se transformera en engrais
  • le plastique  :fabriqué à partir du pétrole,  sa matière première est épuisable ! De plus  le plastique  met entre  100 et 1000 ans à se dégrader dans la nature avec les conséquences que l’on connait. Si le plastique n’est pas recyclable à l’infini, il peut cependant  être recyclé plusieurs fois avant d’être considéré comme un déchet. et devenir du plastique recyclé.

Comment parler de plastique sans évoquer le 7e continent ? :

Au moins 1 800 milliards de déchets plastiques polluent les océans. Au fil des années, ils se sont agglomérés en une monstrueuse masse qui ne cesse de s’étendre en plein Pacifique. Une étude publiée le 22 mars 2018 montre que ce continent flottant s’étale sur une surface équivalente à trois fois celle de la France.

Si vous en avez le courage, voici une vidéo que j’ai  récupéré sur Youtube ( bien flippante, mais peut être nécessaire pour provoquer  un électrochoc). Accrochez-vous et suivez ce lien :

https://www.youtube.com/watch?v=yL6I0ykSWSA

L’art et le recyclage

Pour terminer par une note positive , j’aimerai évoquer  la place de l’art dans le recyclage.   Tout les matériaux  passent par les mains de ces artistes que je vous propose de découvrir sur  ce site :

déchets et détritus dans l’art contemporain

Dans un prochain article  je vous expliquerai comment   moi aussi je recycle, je transforme les tissus  .  Cet article a peut être pu par moment vous sembler  un peu déprimant et très loin de ce que j’ai l’habitude de poster mais  en amoureuse de la nature  j’ai de plus en plus de mal à vivre   dans cette société de surconsommation et je tire « ma sonnette d’alarme ». Je pense sincèrement que nos actes  mêmes  petits sont déjà de petits pas dans la bonne direction.