Le Bois de la Chaise est en feu !

Le Bois de la Chaise est en feu  ….. au coeur de l’hiver c’est un spectacle flamboyant que celui de la floraison des mimosas.  Pour ceux qui l’ignorent  encore,  un des surnoms de Noirmoutier est « l’ile aux mimosas ». Si il  y en a un peu partout dans les jardins, c’est au Bois de la Chaise que leur concentration est la plus importante.

En effet l’arbre, originaire d’Australie, aurait été introduit au milieu du XIXe siècle afin de promouvoir les villas du Bois-de-la-Chaise qui ne bénéficiaient pas de la vue sur la mer. Ce bel arbre très présent dans le sud de la France, se plait chez nous et cela grâce au courant marin « le Gulf Stream » qui en réchauffant l’océan  nous procure  un micro climat. Peu  ou pas de gelée l’hiver et si cela devait arriver   l’arbre repartirait l’année suivante.  Une bonne raison de l’adopter si vous avez une maison sur l’ile.

Après le passage de la tempête « Gabriel » qui heureusement n’a fait aucun dégât suivie de plusieurs jours de pluie, j’avais besoin de me « réchauffer l’esprit » en peignant, et quoi de mieux que  les mimosas  pour chasser le gris.

Voici donc en avant première la dernière aquarelle, vous reconnaitrez certainement une rue du centre de Noirmoutier  près du château.  Pour les besoins de  la peinture j’ai remplacé les arbres  existant par   un mimosa.

les mimosas de Noirmoutier

La grande majorité d’entre vous  n’habite pas  l’ile, aussi Je vous invite à  présent  à me suivre  pour une balade  au coeur du Bois de la Chaise  à la découverte des mimosas.  Mon unique regret est que vous ne puissiez pas en  sentir le parfum !

Nous sommes samedi 2 février et je profite d’une « fenêtre  » de beau temps.

Je choisis de garer la voiture sur le parking du château et de rejoindre le Bois de la Chaise par la jetée Jacobsen.  C’est donc sous un beau ciel d’hiver et un « petit vent frais » que débute  la promenade. J’ai eu froid en longeant la jetée  et j’ai longuement médité sur le terme « brise marine » ! Mais les couleurs, les odeurs, la mer et le large devant moi, les marais   sur   ma gauche et déjà au fond le Bois qui se dessine  me redonne  le plaisir  de continuer.

Winter at Its Most Wonderful

En arrivant  au bout de la jetée et  en pénétrant dans le bois, plus de soleil mais plus de vent et il fait presque bon. Les premières maisons, les premiers jardins et déjà quelques mimosas mais je ne m’attarde pas car je sais que le plus beau reste à venir.  Je m’émerveille cependant  devant la pinède du camping désert et la couleur fantastique de la mer en  découvrant la plage des Sableaux.

Winter at Its Most Wonderful(1)

Plus je m’enfonce dans le bois, les allées et les contre allées  et plus les maisons   sont  immenses,  style  manoirs en pierre avec des tourelles, des balustrades et des dentelles de bois sculptées, les jardins touffus où les chênes et les arbustes s’entremêlent et   dans ce beau fouilli  les mimosas surgissent un peu partout.Les touches de jaune illuminent  ce bois assez sombre et quand un rayon de soleil  se faufile un chemin entre les branches l’ambiance devient magique.

Winter at Its Most Wonderful(2)

En arrivant sur la route principale du Bois je  poursuis mon chemin  vers le plage des Dames que je choisi d’ignorer (pour une fois). Je tourne donc dans l’allée du Tambourin, belle, large et assez lumineuse. J’ai de la chance les mimosas bordent   la route, le parfum est puissant, c’est une succession de » manoirs » tous plus beaux les uns que les autres et de jardins éblouissants de jaune. Je choisi de me perdre dans une  étroite allée.

IMG_2194

L’allée sinueuse et « secrète » débouche sur  la route qui mène à l’hôtel Saint Paul.  J’entame le chemin du retour  en passant par le « centre » de Noirmoutier, je n’ai pas le courage d’affronter le vent de l’allée Jacobsen ! Au passage je ne résiste pas  au plaisir de photographier ce superbe porche et ses arbres  majestueux.

IMG_2211
Le retour est agréable   au milieu des petites maisons typiques de l’ile bien loin des  demeures  d’une autre époque du Bois de la Chaise, et partout des mimosas dans les petits jardins pimpants . Au loin les tours du château et le clocher de Saint Philbert.
Un après midi  d’hiver magnifique, une balade tonique, des couleurs  et des parfums  sublimes, j’espère que vous avez apprécié cette balade en ma compagnie, cela vous donnera peut être l’envie de venir passer quelques jours  sur notre ile  en dehors de la saison et de la foule.