Noirmoutier « Folie ou génie »

C’est le nom de l’exposition qui se déroule en ce moment et pour quelques jours encore au Château de Noirmoutier en nous plongeant au coeur du XVIII – XIX siècle , des savants et des inventeurs.

L’académie ambulante du Bois de la Chaise

L’académie ambulante du Bois de la Chaise est formée par Charles-Marie d’Orbigny (1770-1856) qui étudie les vers, les crustacés , les mollusques ….François Piet (1774-1839) quant à lui se consacre aux poissons et à la botanique. De son coté Lubin impost ( 1790-1861) se passionne pour l’ornithologie et la botanique marine et Edouard Richer (1792-1834) les insectes. ILs collectionnent des spécimens au cours de leurs promenades sur l’ile et se rapprochent de la société académique de Loire -inférieure et des érudits nantais constituant ainsi une base encyclopédique sur les sciences naturelles et historique de Noirmoutier. En 1815, le départ de Edouard Richer et Charles-marie D’orbigny signe la fin de leurs aventures.

Archéologie – naturalisme

Entre 1831 et 1833, Jean-marie Bachelot de la Pylaie (1786-1856) de retour d’expéditions en Terre-Neuve pose ses valises entre yeu et Noirmoutier. Invité par François Piet, il s’exile 28 jours sur l’ile du Pilier ( au large de l’Herbaudière) et identifie le dolmen de la pointe de l’Herbaudière aujourd’hui disparu. De son séjour il nous laisse un mémoire illustré

« l’ile de Noirmoutier; considérations générales sur le pays et ses environs . Formation de la baie de Bourgneuf »

En 1863 c’est une villa gallo-romaine située sur la commune du Vieil qui est fouillée par Arsène Chaler-Fillon, architecte originaire de Noirmoutier. Ses publications scientifiques font ainsi connaitre l’ile.

L’étude de la géologie

C’est en 1833 que Charles Bertrand-Geslin (1786-1863), géologue et naturaliste publie sa Notice géologique sur l’ile de NOIRMOUTIER. En s’appuyant sur le travail mineralogique de Lubin sur les récifs entourant l’ile il crée une carte, une coupe et la première description géologique de l’ile.

le bateau-poisson de Brutus de Villeroi

Brutus de Villeroi (1794-1874) est professeur de mathématiques et de dessin. Nommé directeur de l’école municipale de Noirmoutier en 1831, i sera renvoyé seulement quelques mois après sa prise de fonction pour son attitude délétère et son absentéisme. Il déposera au cours de sa vie de nombreux brevets ( machine de typographie capable d’imprimer des textes sur tous types de matériaux, engin servant à réduite le tirant d’eau d’un navire, instrument d’optique …

A l’age de 62 ans Brutus de Villeroi embarque pour les Etats unis. C’est là qu’il mettra au point le premier sous-marin de la marine avec l’Alligator.

MAIS REVENONS EN 1832, Brutus de Villeroi fait construire au port du Collet près de Saint Nazaire son bateau-poisson. l’engin en métal mesure 3.25 m de long sur 1 mètre de large et se manoeuvre à l’aide de 2 paires de rames et d’un gouvernail.

C’est par un après midi d’été ( le 12 aout 1832) sur la plage de la Clère au Vieil que Brutus après avoir convoqué les notables de l’ile teste son bateau-poisson.; il restera 10 minutes en immersion totale et près d’une heure sans ouvrir sa soupape.

La marine Royale si elle reconnait l’innovation ne retient pas le projet car elle n’y voit pas d’application militaire ! C’est en 1888 que Gustave Zédé inventera le premier sous marin électrique en s’inspirant du travail de Brutus de Villeroi.

L’ancêtre du guide du routard !

Ambroise Viaud-Grand Marais est docteur en médecine et humaniste. Membre de nombreuses sociétés savantes, il approfondit le travail de l’Académie ambulante du Bois de la Chaise. Noirmoutier devient son site de villégiature . Il publie en 1884 le guide du voyageur à Noirmoutier;

7 chapitres découpés de la façon suivante :

Considérations générales – histoire et personnages célèbres – différents moyens de venir à Noirmoutier – la ville et le port de Noirmoutier – le Bois de la Chaise et le Pélavé – excursions et promenades – bains de mer, de sable – source minérale.

Ainsi prend fin ce rapide inventaire d’ hommes passionnés et érudits. Aujourd’hui, ces personnages ont donné leur nom à certaines rues de notre ile, rue Richer, rue Piet …. et ont contribué à la faire connaitre par

Laisser un commentaire